Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 Sep

Saviez-vous que …

Publié par menzelbourguiba-ex-ferryville.over-blog.fr  - Catégories :  #Saviez-vous que ..., #Mémoire, mémoires

amirauté

  • 1895 : Le café de « Bagdad » s’appelait à l’origine le café de « L’Amirauté ». En fait c’était un bar, restaurant et hôtel qui date de 1895 et dont le propriétaire était un certain Jules Souilha.
  • 1950 : Ferryville sera la ville de Tunisie qui comptera le plus grand nombre de café et de bars au kilomètre carré. Il n'y a plus beaucoup de bars il est vrai, (il en reste quelques uns tout de même) mais il serait intéressant de savoir combien de cafés pour jeu de cartes il y a.

****

  • henri laborit1948 :Henri Laborit, chirurgien et neurobiologiste de renommée mondiale, révolutionne l’anesthésie à l’hôpital de Ferryville. Henri Laborit (1914-1995) est né à Hanoï. Médecin de la Marine, chirurgien en Indochine, Il est à l’origine du Centre de recherches biophysiologiques appliquées à la Marine et devient l’un des premiers maîtres de recherches du Service de santé des Armées. Après la seconde guerre il est chirurgien à l’hôpital de Ferryville. C’est là qu’il va commencer ses recherches sur les moyens d’apaiser les souffrances des malades qui subissent des opérations douloureuses  faute d'anesthésies adéquates et va faire ses premiers essais aboutissant à son concept d’hibernation. Voilà ce que permettait notre hôpital il y a 60 ans. Mais c'était il y a trés, trés longtemps.

****

  • avenue1.jpg1900 : il existait de nombreux hôtels pour accueillir les visiteurs et les voyageurs (Le grand Hôtel de l’Amirauté (l’actuel Bagdad), L’Hôtel de Londres, le Grand Hôtel de l’Arsenal (l’actuel café Jeanfré qui portait à l’époque le nom de « bar des métallurgistes »). Aujourd’hui il n’existe aucun hôtel à Menzel Bourguiba, alors visiteurs, touristes ... allez voir ailleurs. Dommage !

****

  • cyclisme.jpg1953 : Le premier Tour de Tunisie cycliste a eu lieu à Férryville en 1953 à l’initiative du club local le Vélo Club de Ferryville en collaboration avec le journal La Dépêche tunisienne. 73 coureurs dont 11 Tunisiens y participent dont Bechir Merdassi qui crée la surprise en remportant cette première édition grâce à une échappée de près de six minutes sur le peloton, lors de la septième étape reliant Sousse à Bou Arada. Et le cyclisme aujourd'hui à Menzel ? Rien. Tout de même Menzel ex-Ferryville a un rapport trés particulier avec le vélo, non ? Rappelez-vous : à chaque sortie des ouvriers de l'arsenal prés de 6000 bicyclettes envahissaient les rues de la ville et surtout l'avenue.

****

  • lockroy.jpg1912 : Avant la construction du bâtiment de l’hôtel de ville (en 1914) alors que la ville n’avait pas encore le statut de commune c’est le 11 mars 1905 que fut constituée la première instance administrative de Ferryville appelée « Commission Municipale ». Nommée par décret beylical. Il semble que cette « commission municipale » était installée rue Lde Corse (actuelle rue de l’Algérie), dans un bâtiment en face de la place du marché.

****

  • stade.jpg2010 : La Municipalité de Menzel Bourguiba a obtenu le Prix Du Président De La République Pour La Sauvegarde Des Installations Sportives Pour L'année 2010 « Meilleur entretien des terrains gazonnés ».Voilà une bonne nouvelle. Mais à quand le prix de la ville la plus propre et la mieux entretenue ?

 

 

 

****

  • eucalyptus.jpgJusqu’en 2012 : Eucalyptus : Projet de reboisement à des fins énergétiques pour les usages industriels. Le projet consiste à planter 8 000 ha d’Eucalyptus à croissance rapide pour couvrir des besoins énergétiques industriels, dont notamment ceux du complexe sidérurgique d’El Fouledh. Année de démarrage : 2009. Durée Jusqu’à 2012. Porteur de projet : Direction Générale des Forêts. Sponsor : El Fouledh, Société Tunisienne de Sidérurgie de Menzel Bourguiba.       Les eucalyptus : L'eucalyptus est un arbre originaire d'Australie. C’est à partir de 1860 que va commencer sa production commerciale. Les aborigènes utilisaient les feuilles pour activer la cicatrisation et la guérison de leurs blessures. En Tunisie l’introduction de l’eucalyptus s’est faite avec le protectorat français (à partir de 1881). On les retrouvait alors notamment autour des postes forestiers ou encore en alignement des routes. C’est dans les années 1930 que l’on va voir d’importantes superficies plantés d’eucalyptus. Les habitants de Menzel (ex-Ferryville) connaissent très bien le rôle et l’importance des eucalyptus. Bien sur pas autant que les aborigènes d’Australie mais ils savent comment vivre avec ces arbres dont certains presque centenaires. C’est dire s’ils (les eucalyptus) sont en symbiose avec cette ville et son histoire. A condition toutefois de ne pas les massacrer à la tronçonneuse.
Commenter cet article

Archives

À propos

Garder vive la mémoire d'une ville (Menzel Bourguiba ex-Ferryville) et de ses habitants