Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 May

Les « villas Zuretti » à la Briquetterie à Ferryville

Publié par menzelbourguiba-ex-ferryville.over-blog.fr  - Catégories :  #Saviez-vous que ...

villas-zuretti.jpgSous le titre « Un grave accident est arrivé hier à Ferryville, dans une maison en construction » voici ce que l’on pouvait lire en ce 27 août 1899 dans les colonnes du journal « Le Temps » : « Un pan de mur s'est écroulé sur les ouvriers au travail ensevelissant huit maçons l'un d'eux a été tué; les sept autres sont plus ou moins grièvement blessés, ils ont été transportés à l'hôpital de Tunis par les soins de la Croix-verte. De son côté « La Dépêche tunisienne » rapporte les faits de la manière suivante : « A propos d’accidents, nous avons eu, l'autre jour, à en déplorer un terrible; l'écroulement, à Ferryville, d'un mur qui ensevelissait huit ouvriers. Ce triste événement m'a permis d'apprécier de nouveau les services rendus par une société que tout le monde connaît, mais à laquelle on ne rend pas suffisamment justice j'ai nommé la Croix-Verte. Il serait difficile de souhaiter une oeuvre analogue mieux dirigée et rendant de plus grands services. Cette société de la Croix -Verte fait plus de besogne que de tapage. C'est peut-être pourquoi elle n'est pas appréciée à sa valeur; c'est sûrement pourquoi elle accomplit sa tâche d'une manière digne de tous les éloges.

 

Deux mois plus tard la même « Dépêche » revient sur l’accident en donnant des précisions : « Nos lecteurs se rappellent sans doute l'accident survenu à une construction en cours à Ferryville, et dont les travaux étaient confiés à M. Zuretti, entrepreneur. Un mur s'écroula, tuant un ouvrier et en blessant quatre autres plus ou moins grièvement. Ce fait s'était produit pendant un séjour que M. Zuretti faisait en France, et une enquête fut ouverte pour établir la responsabilité de l'accident. Une ordonnance de M. le Juge d'instruction vient de mettre M. Zuretti complètement hors de cause comme patron et le libère de toute responsabilité à l'égard des sinistrés, qui ont, du reste, été complètement indemnisés par une Compagnie d'assurance contre les accidents ». Mais pas un mot sur l’identité de l’ouvrier décédé ou des blessés. On sait, comme le rapportent les journaux de l’époque, qu’ils ont été pris en charge par la « Croix-verte », soignés dans un hôpital de Tunis et finalement indemnisés. Que demander de plus, n’est-ce pas ?

 

Quant à Zuretti Louis chargé du chantier, entrepreneur originaire de Mosenzana en Italie né à Guelma en Algérie (décédé en 1922) est une personnalité connue sur la place : Ingénieur-conseil, architecte-expert, entrepreneur de travaux publics, membre de la Conférence Consultative, vice-président du Syndicat des. Entrepreneurs français de la Régence de Tunisie … etc.

 

Mais Louis Zuretti était également très impliqué dans la vie culturelle, littéraire et journalistique en Tunisie. Pour commencer président du Comité de la Bibliothèque populaire de Ferryville, mais encore gérant de la revue Le soleil une revue nord-africaine d’art et de littérature (1918-1919) laquelle sera remplacée en 1920 par la revue Les Nord Africains, un trimestriel littéraire puis à nouveau par la revue La Kahéna en 1929.

 

Et pour revenir à Ferryville notre entrepreneur avait été à l’origine de la construction de logement en série connue sous le nom de « villas Zuretti » (comme le montre la photo). Nous sommes en 1899, année du décès du fondateur de Ferryville Joseph Decoret et de la mise en œuvre du rachat des terrains par la fameuse société lyonnaise la « Société immobilière Nord-Africaine ». Quel lien y avait-il avec Louis Zuretti ou était-il simplement un entrepreneur parmi d’autres chargé de la construction des habitations de Ferryville ?

 

Peu importe à vrai dire. En tout état de cause pour ceux qui, comme moi, se demandent où peuvent bien se trouver ces « villas Zuretti » c’est, par le plus grand des hasards, que j’ai trouvé une réponse dans l’un des nombreux messages du livre d’or du site « Ferryville.free » : les villas Zuretti se situent en fait dans le quartier de la Briquetterie.

 

Mohsen Dridi

 

cf. Gallica bnf

Le Temps 1899/08/27 

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2361172/f4.image.r=Ferryville.langFR

Commenter cet article
M
<br /> Moshen, tu es infatigable, et merci de tout ce travail de recherche.<br /> <br /> <br />
Répondre

Archives

À propos

Garder vive la mémoire d'une ville (Menzel Bourguiba ex-Ferryville) et de ses habitants