Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 Dec

Le sport à Menzel : une si longue histoire

Publié par menzelbourguiba-ex-ferryville.over-blog.fr  - Catégories :  #Chroniques sportives, #ballades ...

dessin_montisport.jpgAujourd’hui ville de 47 742 habitants (selon le recensement de 2004) Menzel Bourguiba dispose : D’un stade omnisports (le stade Azaïz Jaballah, ex stade Abdeslem Tékaïa, ex stade Morelli, ex stade Manceron) d'une contenance de 6 000 places avec deux terrains de Football, un terrain de Hand-ball, une aire d'athlétisme, une salle d'haltérophilie ainsi qu’une salle de boxe.  Deux autres stades (celui de la « Marine » et celui des « apprentis »). Les 3 stades ont été construits entre les deux guerres. La ville dispose également d'autres terrains de sports utilisés par les scolaires et les équipes sport et travail ainsi que par d'autres petites associations. Enfin une salle couverte omnisports  couvrant, d’une superficie de 1629 m², a été construite en 2002. De même il existe à Menzel 6 clubs sportifs (8 avec Tinja). Mais de tous les sports c’est, évidemment, comme partout, le football qui a la faveur du public et des … responsables, bien que d’autres disciplines ont de tout temps étaient pratiqués (comme le handball, la boxe, le cyclisme, la pétanque …). Cependant tous les efforts, y compris matériels et plus encore financiers, sont tournés vers le football. Il est vrai que l’équipe de football du SAMB (anciennement SAF) constitue un point fort de l’histoire (pas seulement sportive) et de l’identité de Menzel Bourguiba et ce depuis l’époque du protectorat. Ceci étant Menzel Bourguiba ex-Ferryville a, avec le sport, une longue histoire.

 

Petit rappel : C’est en 1905 que le sport, tel que pratiqué en Europe, va faire son entrée en Tunisie. La Société Sportive « la Musulmane » sera ainsi la première société sportive indigène créée en Tunisie. Autorisée par arrêté du 11avril 1905. Elle fut créée à l'initiative d'un groupe de jeunes gens sortant du collège Sadiki, dans le but de faire naître et se développer le goût des exercices physiques parmi la jeunesse musulmane, avec le soutien du Bey de Tunis.

 

A Ferryville aussi tout commença très tôt

 

sporting ok

En effet tout commence très tôt à Ferryville. Dès le début du 20ème siècle se constitue la première équipe de football, le Sporting

Club de Ferryville. Cette équipe va même disputer, en 1907, le 1er championnat de Tunisie de football. Mais loin de se limiter au football, Ferryville va assez rapidement développer d’autres pratiques et disciplines sportives telles que le rugby (le Sporting Club de Ferryville avait également constitué une équipe de rugby), l’athlétisme ou encore la pétanque. Comme on le voit ces sports sont à l’image de ce qui se pratique en Europe, car il faut le souligner, cette pratique est d’abord celle des ferryvillois d’origine européenne et ne touche que marginalement les autochtones (on peut même généraliser cette remarque à l’ensemble des villes de Tunisie, même s’il ya, notamment à Tunis, des tunisiens de confession juive qui vont très tôt s’impliquer et participer davantage dans ces activités sportives). Rien d’étonnant donc à cela et c’est, tout naturellement, l’arsenal, principal employeur à Ferryville, qui est aussi le grand parrain et pourvoyeur de moyens pour le sport. L’arsenal mais également la marine. Evidemment à Ferryville plus qu’ailleurs l’un est presque indissociable de l’autre.

 

Ce qui explique sans doute aussi qu’en 1908 c’est encore l’arsenal qui lance la première équipe de rugby de Ferryville sous le nom de Rugby Club Marine Sidi Abdallah (RCMSA), et ce 35 ans après l’introduction en France du rugby (1872, création du premier club français, Le Havre Athlétic Club) et avant même la première équipe tunisoise créée, elle, en 1910 (le Tunis-Stade Français). Il faudra néanmoins attendre l’année 1922 pour voir la constitution, le 30 février, de la Ligue tunisienne de rugby qui regroupait alors cinq clubs : l'Agricolos (Bizerte), la Jeunesse sportive tunisoise, le Sporting Club de Ferryville, le Club sportif du travail et la Société nationale sportive.

 

Le 3 juillet 1904 va avoir lieu l’Epreuve cycliste de 50 kilomètres, organisée par M. Maggiore, consul, sur la route de Tunis, avec un embranchement sur Ferryville. Comme on le voit le cyclisme est apparu très tôt en Tunisie et que Ferryville était un point de passage quasi obligé. Ce qui explique que cette discipline sportive sera très populaire et que les ferryvillois y participeront activement.

 

Quelques années plus tard, en 1910, c’est autre discipline sportive qui va voir le jour avec la constitution d’un Club (on disait alors société) de gymnastique à Ferryville dénommé « La Vaillante » dont le vice-président d’honneur n’était autre que Octave Ottavy (qui sera maire de Ferryville à partir de 1922 jusqu’à sa mort en 1946). De même à Tinja va se créer le club de gymnastique la « Patriote de Tinja ».

Il faut dire que nous sommes alors dans une période que l’on nomme, en France, « la belle époque » et où les gens vivaient dans une ère d'insouciance, de prospérité et de progrès social et politique. Et cela avait nécessairement des retombées dans les colonies françaises. Du moins pour les français et les européens qui vivaient en Tunisie. Mais la guerre de 1914 – 18 est venue bouleverser cette insouciance.

 

rondeau-barque.jpgDe même au cours des années 1920 va se créer toute une série d’activités sportives et festives autour du Club Nautique de Ferryville (CNF) qui est une structure qui organisait les activités nautiques à la plage Rondeau et à Guengla (Courses de voiliers …). D’ailleurs chaque année, lors des carnavals qui étaient alors organisés à Ferryville, le CNF participait avec ses chars et ses membres aux défilés.

 

Nous sommes, il est vrai, deux années après la fin de la 1ère guerre mondiale, qui avait traumatisé les gens lesquels n’aspiraient qu’à vivre dans la tranquillité. « Plus jamais ça ! » disait-on partout. Et toute la période qui s’ouvre, l’entre-deux guerres, va voir se développer d’importantes avancées politiques y compris cette fois pour les tunisiens où l’on voit se créer les principaux mouvements politiques, culturels et syndicaux. C’est également au cours de cette période et dans ce contexte plutôt favorable que les grands équipements sportifs vont être réalisés. C’est dans l’entre-deux guerre que seront construit à Ferryville les trois stades avec des terrains de football et de rugby.

 

Entre temps la Ligue de Tunisie de football, va être créée en 1921. Elle sera totalement dépendante de la Fédération française de football (Il faudra attendre 1957, au lendemain de l’indépendance, pour voir la fédération changer de nom et de statut et devenir Fédération Tunisienne de Football).

 

En 1929, trois coureurs ferryvillois (Bernardi Antoine, Amar Boussora et Robin Romé) vont participer au tour d’Algérie Cyclisme (qui eu lieu du 28 avril au 19 mai). Le cyclisme vient alors, après le football, le rugby, la gymnastique, le sport nautique, à son tour, prendre une place importante dans la pratique du sport à Ferryville.

 

En 1933 l’équipe de Tinja Sport  va participer, à Tunis, au championnat d’athlétisme.

 

1935 : Quarts de finale de la coupe de l’Afrique du nord de football : CDJ d’Oran – VSC Ferryville (5-0). Le Sporting Club ferryvillois, crée en 1907, figure toujours parmi les meilleurs clubs du pays. Il compte notamment le gardien de but Ahmed Khaldi Zouaoui et Salah Bouda. En 1931-1932, il termine second du championnat et perd la finale de la coupe contre le Racing Club de Tunis (1-1 puis 5-0). Il prendra l'appellation alors Vaillant-Sporting Club de Ferryville (VSCF) et dispute la finale de la coupe en 1934 contre l'Union sportive tunisienne (1-1 et 1-2).

 

Le Stade Africain de Ferryville1939 : Après 1935 deux nouveaux clubs vont se constituer à Ferryville : l'Étoile sportive ouvrière de Ferryville (ESOF) (soutenu par le Parti communiste selon Roger Xavier Lanteri) d’une part et le Stade africain de Ferryville (SAF) de l’autre. Ce dernier, le SAF, est un club purement tunisien et a été créer pour permettre aux autochtones d'avoir leur propre club. Il sera en fait un pôle de sensibilisation et d’affirmation de la cause nationale tunisienne et du Mouvement national. L'assemblée générale officielle du SAF aura lieu 2 avril 1939. Le comité qui en sortira sera le suivant : Président : Kilani Ben Othman ; Vice-présidents : Abdesselem Tekaya et Jilani Ben Salah ; Secrétaire général : Mohamed Bourogaa ; Secrétaire général adjoint : Tahar Soussi ; Trésorier : Tijani Dayas ;

Trésorier adjoint : Khelifa Mannoubi ; Membres : Salah Bejaoui, Mohamed Ben Romdhan, Taieb Tekaya, Brahim Tounsi, Chedly Essid, Bechir Mouldi, Mohamed Ben Hammouda et Ammar Ben Yedder ; Contrôleurs des comptes : Mohamed M'dimagh et Amor Belabed.

 

Durant la guerre Pétain avait intimé l’ordre de regrouper les deux clubs (le VSCF et l’ESOF) et toutes les disciplines au sein d’une seule équipe. Ainsi va naître l’Union sportive Ferryvilloise (USF). En 1941 L’Union sportive Ferryvilloise  va remporter la seule coupe de Tunisie de football de son histoire. Il n’y aura d’ailleurs pas d’autres compétitions de cette nature jusqu’à la fin de la guerre.

 

Entre 1940 et 1942 l’école des apprentis de la DCAN (Direction des constructions et armes navales) va développer une intense activité sportive et tout particulièrement de Gymnastique. « Les pyramides des apprentis de Ferryville, en pantalons blancs, vont illustrer les fêtes sportives aux quatre coins du pays » écrira R.X.Lanteri. Et à Ferryville même. Les activités au stade des apprentis ou encore lors de la kermesse annuelle sont encore en mémoire.

 

usf

Avec la réorganisation de la compétition en 1946-1947, l'USF passe en première division et le SAF en cinquième division mais, en l'espace de deux ans, ce dernier accèdera en troisième division.

 

En 1946 : Affiliation de l’USF (Union sportive Ferryvilloise) à la fédération de basket-ball (?) suivi par le Stade africain de Ferryville (SAF) en 1947.

 

L’Union sportive Ferryvilloise (USF) remporte, en 1947, le championnat de Tunisie cadet (football)

 

En 1949, l'arsenal de Ferryville crée son propre club : l'Union sportive arsenal de Ferryville (USAF) qui s'impose très rapidement. Lors du critérium de 1953, il attire plusieurs joueurs : Ben Brahim (du CAB de Bizerte), Azaiez Jaballah et Jelloul Ben Cheikh (du SAF).

 

En 1949 la CANS (Construction Armes Navales Sports) va s’affilier à la fédération.

 

Bien qu’apparu dès 1937-38 en Tunisie ce n’est qu’en 1940 que sera fondé officiellement le Comité Tunisie de Volley-ball. Il faudra cependant encore attendre 1950, pour que le volley-ball gagne l’intérieur du pays avec la constitution d’équipes notamment à Bizerte, Ferryville, Sousse, Sfax…etc

 

Dès 1951 Ferryville participe au championnat de France de pétanques séniors organisé à Toulon. Trois équipes de Ferryville y participent : le Ferryville Club Bouliste, le Ferryville Amicale Boule et Tindja Tricolore Sports Réunis   

En 1952 l’Union sportive arsenal de Ferryville (USAF) obtient le critérium cadet de football

 

1951 : l’équipe de rugby de Ferryville (USF ?) remporte à Tunis, après un nul (6 à 6) contre l’équipe du RUA (Racing universitaire d’Alger) le titre de champion nord africain.

 

Le Vélo Club Ferryvillois (VCF) dans les années 1950

 

Le premier Tour de Tcyclismeunisie cycliste a lieu à Ferryville en 1953 à l’initiative du club local le Vélo Club de Ferryville en collaboration avec le journal La Dépêche tunisienne. Cette année 73 coureurs dont 11 Tunisiens y participent dont Bechir Merdassi qui crée la surprise en remportant cette première édition grâce à une échappée de près de six minutes sur le peloton, lors de la septième étape reliant Sousse à Bou Arada.

 

C’est en octobre 1955 que l'Union sportive arsenal de Ferryville (USAF) fusionne avec l'Union sportive Ferryvilloise (USF) pour former l'Union sportive marine et Ferryville (USMF)ce qui lui permet de devenir un grand club omnisports qui remporte notamment la coupe de Tunisie de handball en 1956-1957 et le championnat de Tunisie de handball en 1957-1958.

 

Le 17 mai 1956, Jean Landicina du lycée de Ferryville s'octroie le titre de champion junior de Tunisie en saut en longueur à Tunis.

 

Le Ferryvillois Paul Fiordarancio Champion de Tunisie en haltérophilie

1956 - 1957 - Équipe féminine de basket du collège de Ferryville  a été sacrée championne de Tunisie cette année là.

 

l’U.S. maritime de Menzel Bourguiba remporte en 1957-1958  le championnat de Tunisie de hand-ball alors qu’elle avait déjà remporté la coupe de Tunisie la saison précédente.

 

La dissolution définitive de l’Union sportive marine et Ferryville (USMF) aura lieu en 1958, deux années seulement après l’indépendance de la Tunisie.

 

Le Stade africain accèdera pour la première fois de son histoire à la division nationale de football en 1974-1975 et une seconde fois en 1977-1978.

 

En 1998 l’équipe de pétanque de Menzel remporte le championnat du monde contre l’équipe de Marseille.

 

 

A suivre …

Commenter cet article
M
I am so impressed with the activities of the administrative of the city for the well-being of sports and sportsmen. This kind of a support can truly help everyone to recognize and develop his or her talent. I went through the news regarding various sports events with much enthusiasm.
Répondre
H
good share!
Répondre

Archives

À propos

Garder vive la mémoire d'une ville (Menzel Bourguiba ex-Ferryville) et de ses habitants