Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
04 Oct

Du nouveau au sujet de l’ossuaire élevé à la mémoire des Serbes au cimetière de Ferryville

Publié par menzelbourguiba-ex-ferryville.over-blog.fr  - Catégories :  #Mémoire, mémoires

serbesVous vous rappelez peut-être de ce papier (ici) où il était question de l’ossuaire élevé à la mémoire des serbes et qui fut inauguré en 1920. Eh! Bien, voilà que, au hasard de mes lectures et recherches, je découvre un document, écrit par le général Gabriel Golot (1847 – 1924), et qui nous raconte les circonstances qui ont fait que ce monument soit élevé et nous apprend du même coup qui en sont les maîtres d’œuvre.

Ainsi dans ce document intitulé « Les tombes militaires et le souvenir français en Tunisie : 1881-1923 » le général Golot nous apprend que « En 1916, dans le cimetière de Ferryville se dressaient déjà un très grand nombre de croix sur les tombes des malheureux serbes qui, épuisés par les blessures, les fatigues et les privations de toutes sortes, étaient venus mourir à l'hôpital de la Marine de Sidi-Abdallah ».

Et c’est ainsi que nous apprenons que le général G. Dolot est à l’origine de projet d’ossuaire qu’il en a été même le concepteur et que dans ce monument furent rassemblés les ossements de milliers de tombes serbes difficiles à entretenir éternellement.  « A Ferryville les tombes s'étaient multipliées de plus en plus : on en comptait prés de 3.000, dont le plus grand nombre portaient des noms de serbes. Sans attendre l'expiration des délais légaux, exigés pour la relève d'un si grand nombre de tombes, que l'on ne pouvait pas songer à entretenir éternellement, reprenant mon ancien métier de constructeur, je rédigeai le projet d'un ossuaire de 50 m3 surmonté d'un monument de style grec (…) .

Au passage le général Golot nous précise que plusieurs entrepreneurs de la marine lui ont apporté un concours généreux et que c’est un certain M. Granger, Officier des travaux de la marine qui joua le rôle de chef de chantier (s’agit-il du même M. Granger lequel était déjà en 1905 chef du service des pépinières de Ferryville ?). « A priori ce projet pouvait paraître susceptible d'excéder les ressources disponibles ; mais, d'une part, représentations et quêtes apportèrent un appoint appréciable, et, d'autre part, l’emploi du ciment armé, le dévouement et l'habileté technique de M. Granger, Officier des travaux de la Marine, qui avait bien voulu être notre Délégué et en cette circonstance se montra un chef de chantier parfait, enfin le concours généreux- de plusieurs entrepreneurs de la Marine ont permis d'ériger le monument qui fut inauguré solennellement le 1er novembre 1920, par le Préfet maritime, et fut l'occasion de la remise d'une médaille d'argent à M. Granger ».

Voilà encore un petit bout de voile levé au sujet de nos malheureux réfugiés serbes victimes de la débâcle des Dardanelles en 1915.

 

Cf. BNF : Les tombes militaires et le souvenir français en Tunisie : 1881-1923 / par le Général Dolot Gabriel (1924)

 

M.D.

 

Vous pouvez également revoir les précédents papiers qui abordent ce sujet

Le torpillage de l'ancona le 6 novembre 1915 : et l’on reparle du docteur barbe et de ferryville

 

L’hôpital n°2 et les réfugiés serbes de ferryville

 

L’hôpital temporaire n°2 enfin identifié !

 

Commenter cet article
M
Un chercheur infatigable !! Mohsen bravo. je n'imaginias pas qu'il y en eu 3000! Je sais que les serbes n'ont pas été bien dans le démentèlement de l'ex yougoslavie, voulu par qui?? pour quels<br /> interets? Cependant la France à bien oublié que ceux ci ont toujours été nos alliés. Peut être aurions nous pu jouer un role et éviter ces massacres inter ethnique On ne réécrit pas l'histoire mais<br /> on peut s'en rappeler. Bonne continuation
Répondre

Archives

À propos

Garder vive la mémoire d'une ville (Menzel Bourguiba ex-Ferryville) et de ses habitants