Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 Nov

Associations : Le Centre de Milieu Naturel De Chlaghmia - Menzel Bourguiba

Publié par menzelbourguiba-ex-ferryville.over-blog.fr  - Catégories :  #Vie associative-Citoyenneté

 associationIl y a quelque temps j’avais présenté les activité de l’association « UTAIM » (ici). Aujourd’hui c’est au tour d’une autre initiative qui semble très intéressante et fort instructive, qui mérite d’être connue un peu plus par les habitants de Menzel Bourguiba : « Le Centre de Milieu Naturel De Chlaghmia ».

 

 Le Centre de Milieu Naturel De Chlaghmia - Menzel Bourguiba, construit en 1992 a démarré ses activités de formation à partir de 1994-95. C’est un centre de formation pour jeunes filles peu scolarisées afin de les initier à l’auto-développement par la création d’activités susceptibles de leur apporter un revenu. « La réalisation d'un tel centre était dictée par la situation de la cité (Chlaghmia) qui souffre d'un certain nombre de problèmes sociaux, d'une infrastructure insuffisante, d'un phénomène aigu d'abandon scolaire ». Activement soutenu par l’ASAD (L'Association de Soutien à l'Auto-Développement) ce centre a vu se développer d’autres initiatives intéressantes. Ainsi par exemple, grâce à des micro-crédits, une soixantaine de femmes ont pu réaliser des petits projets économique (broderie, pâtisserie …) et se sont même regroupées dans une structure appelé « Association des Artisanes de Chlaghmia ». La présentation qui suit je l’ai retrouvé dans le site fort intéressant sur les mouvements et les ONG des femmes au Maghreb qui a pour nom : « Citoyenneté des femmes, genre et égalité des chances au Maghreb » (ici). Tout un programme qui mérite d’être connu et soutenu.

 

M.D.

 


Présentation

 

Ce centre constitué d'un bâtiment de 510 m2 (Propriété ASAD) a été construit en 1990/ 92 avec pour principaux objectifs d'assurer aux jeunes filles analphabètes ou ayant quitté prématurément leur scolarité une formation polyvalente. les conditions d'accès à ce centre étant très souples (âge, niveau d'instruction …), il devait permettre de récupérer les filles qui n'ont pas eu la chance d'être acceptées par les centres officiels de formation professionnelle.

 

Le Centre a été financé essentiellement par une ONG Néerlandaise (CEBEMO) pour environ 200000DT, la Prélature de Tunis, les Sœurs Salésiennes et la Fondation pour la Coopération Pays-Bas -Tunisie à hauteur de 160000DT. son budget annuel de fonctionnement est de l'ordre de 20000DT; les Sœurs Salésiennes y contribuent pour un montant de 6000DT par an (encadrement pédagogique) et le reste par l'ASAD sur ses fonds propres.

La formation a démarré en 1994/1995. Les effectifs annuels sur les 8 ans se situent entre 120 ET 136 selon les années, ce qui correspond à la capacité maximale des locaux et de l'encadrement disponibles (05 animatrices /formatrices en coupe, couture, tricot …supportées par les fonds propres de l'ASAD ;)

 

Ouverture du Centre sur son milieu :

 

En collaboration avec le Ministère des Affaires Sociales ,le Centre dispense depuis l'année scolaire 1995/1996 des cours d'alphabétisation aussi bien aux jeunes filles du centre qu'à certaines mères du quartier.

Les effectifs annuels moyens ont été de l'ordre de 70 apprenantes.

 

Actuellement, les cours sont dispensés par 02 Professeurs payées à travers le mécanisme (2121), 100% du coût. On signalera que grâce aux bons résultats enregistrés, ce centre a obtenu le premier prix du Gouvernorat de Bizerte pour l'année 2001.

 

La réalisation d'un tel centre était dictée par la situation de la cité qui souffre d'un certain nombre de problèmes sociaux, d'une infrastructure insuffisante, d'un phénomène aigu d'abandon scolaire. Ce centre garantit une formation multidisciplinaire au profit des jeunes filles et des ménagères de la cité. Les spécificités retenues comprennent, en fait, toute les activités féminines, particulièrement la couture et la tapisserie.

 

En outre et en collaboration avec le Ministère de la Santé Publique un médecin et une infirmière de l'Hôpital Universitaire de Menzel Bourguiba organisent des sessions de formation des élèves et des mères d'élèves en matière d'hygiène alimentaire et corporelle et d'éducation sanitaire .Cette activité peu coûteuse trouve un écho très favorable auprès des populations du quartier.

 

le centre organise aussi des séances de sensibilisation sur la santé procréative et les MST.

 

D'autre part ,au courant du mois de juillet de chaque année, le centre joue le rôle d'un espace d'animation culturelle pour tous les enfants de la cité où des séances de chants, de danses et de jeux éducatifs sont organisés entreprend, en faveur des enfants du quartier. Ce sont les sœurs et les formatrices qui assurent les séances d'animation culturelle et qui organisent des excursions.

 

Dans le cadre du suivi des jeunes filles ayant bénéficié des services du centre, l'ASAD a lancé un projet complémentaire visant l'amélioration des sources de revenu des femmes. Ce projet financé par le ministère des affaires de la femmes, de la famille et de l'enfance, pour une enveloppe de 60 000 dinars, a profité à 60 femmes environ qui ont été assistées dans des activités aussi variées que la couture, la broderie, la coiffure l'agriculture, la pâtisserie, grâces à des micro-crédits évalués à 55 000 dinars environ. Certaines femmes ont tiré profit du volet micro-crédits du projet. Elle ont compris à travers ce projet l'importance de l'organisation notamment pour résoudre leur problèmes en tant que femmes, gérer leur budget, s'affirmer au sein de la famille.

 

Ces femmes ont été réunies sous forme d'un groupement appelé " Association des Artisanes de Chlaghmia " et l'ASAD les a fortement encadrées. L'ASAD a à son crédit - dans le cadre du rayonnement du centre de milieu naturel de Chlaghmia

 

Suite aux résultats positifs enregistrés à Chlaghmia, une ancienne école primaire désaffectée a été aménagée pour en faire un Centre d'Initiation Professionnelle au profit des jeunes filles de la localité ainsi qu'un Centre d'Alphabétisation pour adultes. Ce second centre de milieu naturel a été implanté en 2001au parc national d'Ichkeul où vivent 130 familles. Ce centre mène les même activités, qu'à Chlaghmia et assure la formation professionnelle des femmes âgées de 18 à 50 ans.

 

Dans la même zone l'ASAD a ouvert un jardin pour les enfants des femmes en situation d'apprentissage. L'ASAD procure des micro-crédits répondant ainsi aux besoins des femmes et des familles. Elle s'emploi à faire évoluer ce régime et appliquer un programme de suivi rigoureux des crédits accordés.

 

2. Projet de Soutien aux Femmes Primo-demandeuses d'emploi de Chlaghmia- Menzel Bourguiba d'un coût de 39000DT en collaboration avec le Ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfance.

http://www.medespacefemmes.org/Htm/Tun11.htm

Commenter cet article

Archives

À propos

Garder vive la mémoire d'une ville (Menzel Bourguiba ex-Ferryville) et de ses habitants