Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
06 Jan

Le 9 mai 1914, prés de Tindja, le Consul de Norvège et de Russie était assassiné

Publié par menzelbourguiba-ex-ferryville.over-blog.fr  - Catégories :  #Mémoire, mémoires

Afficher l'image d'origine

Le 9 mai 1914, prés de Tindja, le Consul de Norvège et de Russie était assassiné

« Tindja : 10 mai 1914. C’est vers 17h que l’on découvrit, non loin de la voie de chemin de fer, le cadavre couvert de sang. La police fut dépêchée sur les lieux pour une enquête. Les enquêteurs constatèrent que le compartiment de première classe dans lequel il avait pris place était rempli de sang et sur la banquette on avait retrouvaient le pardessus et la canne de la victime qui avait été assassiné puis précipité sur la voie. Le crime avait eu lieu la veille, le 9 mai, aux alentours de 21h. Il semble se confirmer que le vol fut le mobile du crime. On se trouvait bel et bien en présence d’un crime ».

 

A la lecture de ces quelques lignes on pourrait croire qu’il s’agit d’un roman d’Agatha Christie mais, non, c’est une simple enquête sur un simple crime crapuleux qui a, néanmoins, eu lieu aux environ de Tindja. Et les « » c’est moi qui les ai rajouté pour donner un peu de romanesque à l’information. En fait j’avais eu connaissance de cette information il y a de cela 2 ou 3 ans alors que je faisais des recherches pour alimenter mon blog mais je ne lui avais pas, alors, accordé d’importance. Ah oui ! J’oubliai de vous dire également que la victime était un certain M. Sigvard Batt un industriel et, qui plus est, consul de Norvège et de Russie à Tunis. Le consul revenait d’ailleurs de France et était arrivé par le paquebot qui fait escale à Bizerte.

 

Et voilà que ces derniers jours je tombe, par hasard, sur le nom d’un condamné à mort dont les circonstances m’avaient quelque peu intrigués. « Exécution de Jean-Marie-Théophile DURAND. Motif de la condamnation à la peine capitale : assassinat suivi de vol, commis le 9 mai 1914 à bord du train-paquebot Bizerte-Tunis, sur la personne de M. Batt, Consul de Norvège à Tunis ». Je me suis immédiatement souvenu de cet épisode d’il y a 2 ou 3 ans que j’avais lu dans le journal « Le Radical » du 10 mai 1914. Voilà donc l’énigme de Tindja enfin résolu un an après. J’ignore quand les policiers ont mis la main sur le coupable Jean-Marie-Théophile DURAND. On sait seulement que c’était un ancien facteur à Paris, âgé de 26 ans (né le 30 mai 1889 à Avignon), ayant détourné 10.000 francs, avait depuis lors fui et erré un peu partout en Europe puis s’est retrouvé au Maghreb et donc en Tunisie en ce mois de mai 1914. On précise même les circonstances du meurtre puisqu’il « tua d'une balle de revolver dans la tempe gauche pour le voler M.Batt, consul de Norvège et de Russie à Tunis, à bord du train Bizerte-Tunis, et jeta le corps sur la voie entre Tindja et Mateur, à une quinzaine de kilomètres de Bizerte ».

 

Jean-Marie-Théophile DURAND a été condamné par la cour criminelle de Tunis le 15 mai 1915, soit une année après le meurtre. Il avait fait une demande de grâce le 14 août 2015 qui fut refusée. Son exécution par guillotine eut lieu sur la place de la prison de Tunis le 24 août 1915 à 05h 45.

 

Mohsen Dridi

le 6 janvier 2017

Commenter cet article
D
Super tout ce travail.<br /> Merci beaucoup pour la mémoire collective.<br /> Emmanuel Di Francesco. <br /> Fils de Filipo le boulanger Rue des Arabes
Répondre

Archives

À propos

Garder vive la mémoire d'une ville (Menzel Bourguiba ex-Ferryville) et de ses habitants