Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Sep

La pétanque à Menzel : L’histoire d’une passion (à la mémoire de Allala Jendoubi)

Publié par menzelbourguiba-ex-ferryville.over-blog.fr  - Catégories :  #ballades ..., #Mémoire, mémoires

l'équipe de Tunisie au championnat du monde 1981
l'équipe de Tunisie au championnat du monde 1981

La pétanque à Menzel : L’histoire d’une passion (à la mémoire de Allala Jendoubi)

Comment aborder la pétanque à Menzel et ne pas rendre hommage à Allala jendoubi qui, il y a un peu plus d’un an maintenant, en mars 2013, nous quittait. « Il est mort sur un terrain de pétanque, le mardi 5 Mars 2013, sa passion l’aura dévoré jusqu’à son dernier souffle, malgré une première attaque, convalescent, il ne pouvait rester éloigné des terrains loin des claquements des boules qui s’entrechoquent et des « chants » des pétanqueurs » (cf. boulistenaute.com). Je connaissais Allala et savais sa passion pour la pétanque. Mais je n’ai appris son décès que cet été 2014. Je voudrais ici lui rendre un hommage en essayant de raconter l’histoire de sa passion, la pétanque à Menzel.

La pétanque est née en France (en Provence plus précisément) il y a plus d’un siècle. Bien sûr « Le jeu de boules est aussi ancien que la civilisation des loisirs, passant d'Égypte en Grèce et aurait été introduit en Gaule par les Romains. Les boules ont d'abord été en argile, en pierre, puis en bois et enfin en acier. Mais, après les « bouleurs » du Moyen âge, l'âge d'or des boules en tous genres fut certainement la Renaissance où la noblesse s'empare du jeu ». A partir des années 1850 le jeu se popularise dans de nombreuses régions en France avec pour chacune des particularités dans les règles du jeu (La boule bretonne, la boule parisienne, la boule lyonnaise, le jeu provençal …). Mais c’est vers 1910 que la pétanque que nous connaissons de nos jours naît (Cf.fipjp.com).

Entre 1956 et 1958 il existait en Tunisie deux fédérations : la F.T.Boules et la F.T.Pétanque. Ces deux fédérations vont fusionner en 1960 et constituer la FTBP. Par ailleurs en 1957, « à l'occasion d'un tournoi international en Belgique, sont posées les bases d'une Fédération Internationale de Pétanque. A cette réunion étaient représentés: la Belgique, la France, le Maroc, Monaco, la Suisse et la Tunisie. Cinq mois plus tard, le 8 mars 1958, renforcés par l'Espagne décident la création de Fédération Internationale de Pétanque et Jeu provençal (F.I.P.J.P.). Le premier Championnat du Monde eut lieu à Spa ».

La Tunisie participera à diverses compétitions internationales et il faut dire qu’elle n’a pas à rougir de son palmarès. C’est en 1950 qu’une équipe de Tunis va participer pour la première fois, à Manosque, à un championnat de France. Au niveau international la Tunisie se classe en 5ème position dans le palmarès des équipes toutes épreuves confondues. Elle obtint 22 médailles dont 4 en or. En effet elle remporta à 3 reprises le championnat du monde de pétanque (en 1983 à Tunis, en 1986 à Epinal en France et en 1997 à Montpellier).

Et Menzel …

Oui mais attention la pétanque ne commence pas seulement en 1956 en Tunisie. Elle a un ancrage bien plus ancien car introduit très tôt par les européens et plus particulièrement par les provençaux. Et encore une fois - comme d’ailleurs pour de nombreux autres sports - Ferryville n’est pas en reste. Avec la pétanque également Menzel a une si longue histoire (ici). La pétanque était et est en fait un véritable sport-loisir pour tous les âges et toutes les générations depuis Ferryville à nos jours à Menzel Bourguiba. Un loisir notamment car on y jouait partout là où le terrain s’y prêtait, rien que pour le plaisir (voir par exemple le site de ferryville-menzel-bourguiba.com/(ici).

Et chacun a en mémoire ces cartes postales anciennes de Ferryville avec des joueurs de boules. Elles sont certes peu nombreuses mais elles nous donnent néanmoins de précieuses informations sur ce sport. Les premières images où l’on voit des joueurs de pétanques à Ferryville remontent au tout début des années 1900. En pour ma part j’en connais au moins trois et qui, compte tenu du lieu où elles se déroulent peuvent nous aider à mieux cerner ce loisir des ferryvillois.

En effet la première photo se déroule sur la place Décoret (place du Farfadet mais avant que ne soit installée la statut). La seconde nous montre des joueurs de boules dans la même zone, à l’intersection des anciennes rues de la république et Victor Hugo (à une cinquantaine de mètres de l’endroit où sera construit bien plus tard le cinéma Rex. Enfin une 3ème photographie, toujours dans le même quartier d’ailleurs, des boulistes jouant en face d’un bar avec l’écriteau « jeux de boules » situé dans le bâtiment anciennement connu sous le nom de « maison Bastide », en face de la librairie « Cozzi » (qui deviendra plus tard librairie Souabni). La 3ème photo représente ce même bar mais avec un nouveau nom « Le Provençal » mais qui a gardé l’écriteau « jeu de boules ».

Il apparaît donc clair que ce quartier soit un des lieux privilégiés de la pétanque. Une des raisons est le fait, comme le signale d’ailleurs le témoignage de Marius Autran, que le quartier était habité majoritairement par des méridionaux. « À la rue Franklin, un ensemble immobilier important fut occupé par des Français, des méridionaux en majorité (…) La rue Flanklin était habitée seulement par des Français qui généralement vivaient en bonne intelligence. Leurs familles, dont j'ai gardé le meilleur souvenir s'appelaient : Martin, Chailan, Rouvière, Curet, Tisot, Roux, Revest, Soubic, Bellon, Gay, etc... Des noms que l'on trouve toujours dans la vieille Seyne. Beaucoup de toulonnais ». Pour mémoire la rue Franklin c’est la rue qui commence du cinéma Rex jusqu’au cinéma Métropole. Pas étonnant donc que le bar « Le Provençal » soit là et que les joueurs de pétanques soient nombreux dans ce quartier.

Il faudra attendre 1951 pour voir Ferryville participer à un championnat de France de pétanque qui se déroula à Toulon. A cette compétition c’est rien moins que … trois équipes de Ferryville qui y participent : Le FCB (Ferryville Club Bouliste) avec les joueurs Savi Thomas, Naso André et Maiorana Vito, le FAB (Ferryville Amicale Boule) avec les joueurs Krieff Edmond, Cicazzo François et Cicazzo Rosario et la TTSR (Tindja Tricolore Sports Réunis) avec les joueurs Zoeller Henri, Giglio Auguste et Mangenot.

En 1953, voilà à nouveau 2 équipes ferryvilloises (le FAB et la TTP (Tindja Tricolore Pétanque) qui participent au championnat de France à Perpignan. Les joueurs de l’époque sont pour FAB ( Leroux Adrien, Leroux Jean et Maumus Raymond) qui arrivent jusqu’en 1/8 finale et pour TTP (Murraciole Robert, Bosc François et Maicran) qui seront éliminés dès les 1/32 finale.

En 1955 une équipe de Ferryville va une fois de plus participer au championnat de France de jeu provençal qui se déroule à Hyères dans la VAR (avec les joueurs Titone François, Bongiorno Antoine et Scognoniglio François). Ce sera la dernière participation d’une équipe locale à un championnat français. Avec l’indépendance du pays c’est dorénavant l’organisation des championnats de Tunisie qui organise le jeu de pétanque et c’est la Fédération Tunisienne de Boules et de Pétanque (FTBP) qui aura la charge d’animer les compétitions.

Une équipe El-Fouladh Sport (EFS), va se constituer en 1967 avec deux disciplines le handball et la pétanque. Il y a en effet, à Menzel Bourguiba, un engouement certain pour la pétanque qui ne s’est jamais démenti, car c’est un jeu populaire même s’il ne draine pas les grandes masses. Et Menzel a donné à ce sport-loisir quelques unes de ses lettres de noblesse y compris même à l’échelle mondiale. Chacun a en mémoire cette année 1986 quand l’équipe de Tunisie remporta pour la seconde fois le titre de championne du monde (qui se jouait à Epinal en France). Et chacun ne peut oublier que dans la triplette tunisienne il y avait Allala Jendoubi. Allala n’était pas à son coup d’essai et déjà en 1981 lors du championnat du monde en Belgique il avait frôlé la victoire lorsque la Tunisie B se classa vice-champion (avec ses coéquipiers Hédi Jabeur et Maatalah). Cette année d’ailleurs la Tunisie était vraiment à l’honneur puisque la 3ème place revenait également à une autre équipe Tunisie A. Qu’à cela ne tienne Allala va encore récidiver en 1989 lors de la coupe des nations en Espagne où l’équipe de Tunisie s’inclina en demi finale contre la Suisse.

Aujourd’hui encore la pétanque continue d’être un sport-loisir à Menzel Bourguiba. La tradition se perpétue et l’on voit quotidiennement les équipes locales jouer devant l’ancienne DCAN.

Mohsen Dridi

23 septembre 2014

Photo : cf.boulistenaute.com

Les photos en couleurs montrent Allala Jendoubi avec l'équipe de Tunisie en 1981, en 1986 (championne du monde) et en 1989. Les photos en noir montrent des joueurs de boules à Ferryville dans les années 1910
Les photos en couleurs montrent Allala Jendoubi avec l'équipe de Tunisie en 1981, en 1986 (championne du monde) et en 1989. Les photos en noir montrent des joueurs de boules à Ferryville dans les années 1910
Les photos en couleurs montrent Allala Jendoubi avec l'équipe de Tunisie en 1981, en 1986 (championne du monde) et en 1989. Les photos en noir montrent des joueurs de boules à Ferryville dans les années 1910
Les photos en couleurs montrent Allala Jendoubi avec l'équipe de Tunisie en 1981, en 1986 (championne du monde) et en 1989. Les photos en noir montrent des joueurs de boules à Ferryville dans les années 1910
Les photos en couleurs montrent Allala Jendoubi avec l'équipe de Tunisie en 1981, en 1986 (championne du monde) et en 1989. Les photos en noir montrent des joueurs de boules à Ferryville dans les années 1910
Les photos en couleurs montrent Allala Jendoubi avec l'équipe de Tunisie en 1981, en 1986 (championne du monde) et en 1989. Les photos en noir montrent des joueurs de boules à Ferryville dans les années 1910

Les photos en couleurs montrent Allala Jendoubi avec l'équipe de Tunisie en 1981, en 1986 (championne du monde) et en 1989. Les photos en noir montrent des joueurs de boules à Ferryville dans les années 1910

Commenter cet article

ben ali Kalthoum 07/10/2015 22:38

Merci pour cet article que je viens juste de découvrir et qui redonne un peu de valeur à notre chère Ferry ville
juste à noter que nombreux étaient qui ont participé à ce sport
mon père Mustapha Ben Ali faisait partie de ceux qui ont honoré ce sport

Archives

À propos

Garder vive la mémoire d'une ville (Menzel Bourguiba ex-Ferryville) et de ses habitants