Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 Mar

Dimanche 23 mars 2014, premier tour des élections municipales : Ahmed M. n’ira pas voter !

Publié par menzelbourguiba-ex-ferryville.over-blog.fr  - Catégories :  #"Humeurs"

Dimanche 23 mars 2014, premier tour des élections municipales : Ahmed M. n’ira pas voter !

Dimanche 23 mars 2014, premier tour des élections municipales : Amar K., tunisien d’origine mais de nationalité belge ayant vécu 20 années en Belgique et travaillant dans une entreprise de la région parisienne depuis 5 ans ira voter à la mairie de Saint-Denis pour élire son maire. Car Amar K. fait régulièrement l’aller et retour entre Saint-Denis et la Belgique puisque sa famille est restée au « plat pays ». Ahmed M. tunisien également, vivant dans la même commune de Saint-Denis depuis plus de 40 ans, lui, pourtant n’ira pas voté. La raison : Ahmed M. n’a pas la nationalité française. Pour autant il connait bien tous les anciens habitants de la commune et quand il se ballade dans le centre-ville pas un commerçant n’oublie de le saluer et de l’interpeller par son prénom. Il connait tous les problèmes de sa commune à telle enseigne que ses coreligionnaires n’hésitent pas à s’adresser à lui quand ils ont des problèmes. Et pour cause il est ici depuis belle lurette depuis l’époque où il louait une chambre dans le foyer Romain Rolland au début des années 1970. Et pourtant il n’ira pas voter ce dimanche 23 mars 2014 date du premier tour des élections municipales car il n’est pas français ! Il a beau être Dionysien jusqu’au bout des ongles, eh bien, rien n’y fait, il n’ira pas voter pour élire le maire de « sa » ville. Amar K. lui peut ! Il est Belge. Chercher l’erreur. Non il n’y pas d’erreurs puisque « Un citoyen de l'Union européenne qui réside en France peut, depuis 2001, participer aux élections municipales comme aux élections européennes (depuis 1992) dans les mêmes conditions qu'un électeur français ». Voilà l’explication. Peu importe qu’elle ne soit pas très convaincante et qui plus est injuste quand au fond, elle n’en est pas moins juridique. Avant si l’on n’était pas français on ne pouvait pas voter, aujourd’hui on peut voter sans être français. Entre temps il y a eu l’Union Européenne donc une sorte de citoyenneté supranationale pour les élections européennes et pour les municipales. Pourquoi diable n’a-t-on pas imaginé et envisagé également une citoyenneté locale pour les élections municipales ? Et dire que en Belgique comme au Danemark, au Luxembourg, au Pays-Bas, en Suède, en Irlande les étrangers votent et pas seulement pour les municipales.

Bon, aller pour cette fois encore la proposition du candidat Fr. Hollande d’accorder le droit de vote aux étrangers on s’en lavera les mains comme cela fut le cas pour la 80è proposition de Fr. Mitterrand en 1981. Il semble qu’en 14 comme en 81 l’opinion n’est pas « encore » prête.

Ahmed M. aurait pu demander sa naturalisation me direz-vous mais il ne l’a pas fait car plusieurs de ses amis de la commune et d’ailleurs qui l’on demandé par le passé se sont vu refuser la nationalité. Du coup Ahmed M., par dignité sans doute, a préféré s’abstenir. Après tout pour vivre son quotidien dans « sa » commune a-t-il besoin de la nationalité ? D’ailleurs personne ne lui a jamais demandé de justifier d’une quelconque nationalité. Bien sûr il a sa carte de « résident » qu’il n’utilise qu’à de rares occasions pour justifier son identité comme lorsqu’il doit payer ses impôts par exemple ou retirer un colis à la poste …

A vrai dire cette revendication du droit de vote des étrangers n’a jamais été, pour Ahmed M., une de ses préoccupations et ne l’a jamais demandé. Oh bien sûr çà n’est pas une mauvaise idée et ça ne peut qu’aider ceux qui, jusque là, n’avaient pas voix au chapitre. Et ils sont nombreux à Saint-Denis. On tiendrait un peu plus compte de leurs préoccupations et attentes s’ils pouvaient voter. Mais bon… L’essentiel pour lui s’était de se sentir bien dans « sa » commune, d’être utile, de trouver les services indispensables qui répondent à ses attentes (écoles pour ses enfants, sécurité, circulation, santé, postes, habitat …) … le quotidien des Dionysiens quoi. Evidemment il a beaucoup de choses à dire aux élu-es de la ville sur la situation locale mais … il ne peut le faire que de « vive voix » ce qu’il ne se prive pas de faire quand l’occasion se présente. Pour le bulletin dans l’urne… eh bien il fait tout bonnement confiance aux autres Dionysiens, à ceux qui votent, pour peu qu’ils pensent un peu comme lui et qu’ils ont les mêmes préoccupations et les mêmes centres d’intérêts. Il fait confiance aussi à son compatriote Amar K. qui lui peut voter. Mais aux dernières nouvelles il paraît que Amar K. s’en est allé en Belgique pour voir sa famille. D’ailleurs comme les sondages à la télé annoncent une forte abstention pour ces municipales alors un de plus ou un de moins... Amar K fait sans doute partie de ceux-là !

Donc, dimanche 23 mars 2014, premier tour des élections municipales, ni Amar K. ni Ahmed M. ne voteront.

Mohsen Dridi

Le 23 mars 2014

NB : Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ne saurait être que fortuite. Evidemment

Commenter cet article

spinella 26/03/2014 19:04

Bonjour, la FRANCE était compliquée en Tunisie elle l'ai encore et davantage en "Métropole";tout le monde sait que les Français sont toujours bien pensant!! à suivre Salam alikoum

Michel BUSUTTIL 26/03/2014 11:34

Je sais que je ne vais pas dans ton sens Mohsen, mais j'encourage Ahmed M qui a tout les atouts d'un citoyen de ce pays a le devenir en bonne et due forme.

Mohsen 28/03/2014 10:36

Bonjour Michel. Tout d'abord je voudrais préciser que cette histoire n'est qu'une fiction et une parabole. Et Tu as absolument raison sur le fait que "Ahmed M." devrait faire la démarche pour obtenir la nationalité et aller voter. Cependant j'ai remarqué que de nombreux immigrés, notamment parmi ceux des années 1970, installés de longue date en France donc, n'ont pas fait la démarche pour de multiples raisons tout aussi légitimes les unes que les autres. Combien sont-ils ? je n'en sais rien. Enfin par cette fiction j'ai surtout voulu montrer l'absurdité de cette situation surtout depuis que les résidents de l'UE peuvent voter aux municipales. C'est un billet d'humeur.
Mohsen

Archives

À propos

Garder vive la mémoire d'une ville (Menzel Bourguiba ex-Ferryville) et de ses habitants